1 plus 1 plus 3

26 juin 2014

 

135

 

 

 

Après de frénétiques recherches pour trouver un tapis d'éveil, élégant, simple de bonnes dimensions pour mon petit bout. J'ai fini par acheter un boutis chez AMPM.

Je l'aime d'amour...

Posté par jojaune à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 juin 2014

le premier

005

Posté par jojaune à 10:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 juin 2014

Y'a plus qu'à

010

Je m'en vais chercher dans des livres le mode d'emploi pour être maman, ce truc que je voudrais bien faire pas trop mal...

06 juin 2014

La fête des mères...

La loi famille a été reportée.

J'ai noyé ma déception dans une semaine de travail et me suis préparée à un week end avec filles.

Alors, oui, ne soyez pas choqués, il  est plus que nécessaier de se préparer à un week end avec filles, ne serait ce qu'en temes de courses.

Bref,

Nous enchainions avec la fete des mères. Où les filles étaient avec leur père.

Nous avons profité du fait miraculeux que fête des mères et fête des pères soit séparés d'un nombre IMPAIR de semaines pour ne rien changer, et fêter donc la fête des pères, le jour de la fête des mères et vice versa.

Nous voici donc dans ma belle famille a fêter, la fête de ma belle mère, de ma belle soeur et de mon mari.

Mon petit bout de chou à moi, du haut de ses 7 mois ne se rendait pas trop compte de mon émotion pour ma première fête des mères, moi qui ai tant de mal à me sentir maman (si quelqu'un sait ce qu'est une maman, peut me donner une définition, je suis preneuse).

J'aimerai passer sur le fait qu'il n'était pas le seul a ne pas de rendre compte de la tempête intérieure qui m'agitait, de voir cette fête, ce jour si spécial pour moi passer au dessus de ma tête alors que j'aurai voulu en profiter. Mais en pratique, ce jour là, ce fut surtout la fête des autres. Et je ne voulais pas la leur gâcher.

Mais c'était sans compter sur mes belles filles. Le soir, arrivée à table, j'ai trouvé deux petits mots griffonnés autour de mon assiette (vous ai-je dit que nous avons recouvert la table de peinture ardoise?).

Je me suis très très fort retenue de pleurer. Et aujourd'hui encore, je me retiens.

022bis

19 mars 2014

bébé ikea

Je fais surement partie de celles qui se posent des tonnes de questions te pour qui rien n'est évident.

Rencontrer mon bébé n'a rien eu d'évident, j'ai trouvé cela difficile, contraignant et pas du tout inné. Je n'ai pas été submergée d'amour à la naissance, j'ai plutôt été submergée d'un IMMENSE sentiment d'incompétence...

Et puis, j'ai regardé cet enfant, je l'ai aimé, mais n'ai pas réussi à sentit vraiment qu'il était MON fils. Il a son visage à lui, son caractère, ses expressions, rien de moi dans tout ca.

Et puis...

Et puis il a aimé son mobile Ikea. Aimer est un mot faible. ce mobile le calme, le passionne, ne l'énerve jamais, il ne s'en lasse pas.

Alors oui, c'est idiot, j'en suis parfaitement consciente, mais autour de moi, beaucoup se moquent de ma passion Ikéa... alors quand je le vois jouer des minutes entières (faut pas exagérer, ca reste un bébé...): je me dis, oui, c'est bien mon bébé, on partage quelque chose : un mobile ikéa.

oura 491

 

Posté par jojaune à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


18 mars 2014

maman nostalgie

Une fois les premiers mois de bébé passés, j'ai pu sortir la tête de l'eau et la plonger dans e bay.

Je me suis mise, assez frénétiquement il faut bien l'avouer, à rechercher les livres que j'ai adoré et mes jouets préférés.

C'est ainisi que j'ai commencé une collection little people. J'ai encore un souvenir ému de mon garage avec son ascenceur qui sonne à chaqe étage. Et le bus... et le petit chien...

Bref, j'ai craqué... et ce n'est que le début....

063

096

oura 077

oura 078

25 février 2014

Belle mère c'est cool

Il y a de nombreuses femmes qui souffrent de leur statut de belle mère. Et je les comprends, elle n'ont pas des vies faciles. Moi mes belles filles, sont un peu casse pieds mais rien que du très normal, elles sont aussi adorablement gentilles. Bref, je les aime.

Etre leur belle mère, cela n'a franchement jamais été compliqué, elles sont sympas, polies et  rigolotes. J'essaie d'oublier qu'elles sont aussi très bordéliques, un peu feignantes et parfois raleuses.

Par contre, comme vous avez pu le lire, je trouve qu'être mère c'est vraiment plus compliqué. Alors je me suis dit que j'allais faire une petite liste en je ne sais pas encore combien de points qui explique pourquoi belle-mère c'est plus simple que maman.

  1. Belle-mère c'est pas à plein temps. Il y a un week end sur deux où les enfants ne sont pas là et où tu peux te lever tard.
  2. Et tu peux profiter de leur absence sans culpabiliser, parce qu'elles ne sont pas malheureuses, elles sont avec leur mère, ca va , il y a pire.
  3. Belle-mère, tu peux avoir du Nutella à la maison (et passer pour une fille trop géniale) sans que le pot ne se vide en moins d'une semaine.
  4. Tu peux aussi avoir une réserve d'Oreos, Carambars et M&M's. Tu es donc vraiment géniale.
  5. Tu n'as pas à réfléchir tous les soirs au repas que tu vas faire.
  6. Du coup, pour les repas que tu fais, tu as le temps (et la motivation) de faire un truc sympa.
  7. Tu peux sortir en semaine sans devoir réserver une nounou (tu appelles juste leur mère).
  8. Tu peux faire du shopping avec elles, mais juste pour le plaisir, sans contrainte budgétaire globale ou optimisation de placard.
  9. Et du coup, comme t'es obligée de rien, le jour où tu achètes une paire de chaussettes, tu es trop sympa.
  10. Tu n'es pas leur mère, tu n'es donc pas un vrai adulte, tu peux dire des gros mots, te moquer d'elles et leur parler de trucs sérieux que c'est trop la loose quand c'est les parents qui en parlent (comme les histoires avec les copines, cigarette, drogue, sexualité...).
  11. Tu n'es pas leur mère, donc, si elles partent en vrille, tu n'en es pas totalement responsable (la nouvelle mère que je suis a bien compris qu'une mère se sentait ENTIEREMENT RESPONSABLE DE TOUT)(oui, même pour un bébé de 3 mois)(et c'est pas hyper agréable).
  12. Du coup, tu peux les aider sans pression et si ca se trouve, ben c'est encore plus efficace.
  13. Tu n'es pas un parent, donc tout ce que tu fais n'est pas marqué du sceau de la nullitude.
  14. Il y a même des fois où elles te demandent conseil pour choisir un livre.
  15. Elles trouvent tes potes sympas.
  16. Elles demandent même quad est ce qu'on les voit.
  17. Des fois même, elles ont envie de voir tes parents, ou tes soeurs.
  18. Quand tu prends le temps de les emmener chez le medecin, elles te remercient.
  19. Et pour la pharmacie aussi.
  20. Elles veulent suivre ton compte sur instagram (pas facebook, faut pas exagérer).
  21. Elles t'en veulent un peu, mais pas trop, si tu n'es pas là le jour de leur anniversaire.
  22. Et si ca se trouve, même si tu l'oublies (mais en fait tu ne l'oublies pas).
  23. Tu es contente quand elles arrivent, et elles aussi. On se fait des bisous, on s'aime, on prends des nouvelles.
  24. Tu es contente de prendre du temps pour les aider dans leur devoirs, parce qu'en fait c'est juste un jour ou deux par semaine.
  25. Tu es même contente de jouer à la bonne paie, au mémory ou à croque-carotte.
  26. Et tu es contente quand elles s'en vont : tu retrouves le calme et tu peux éteindre la télé, ranger les télécommandes, remettre les coussins sur le canapé et ouvrir un magazine.
  27. Tu aimes quand elles t'envoient un SMS, parce qu'elles sont pas obligées, alors tu es touchée (et des fois même tu sens ton coeur qui se sert fort fort fort).
  28. Et alors, si elles te font un cadeau, là... tu es la personne la plus heureuse du monde... (J'ai eu une tasse à Noël.. (si si si)).

 

21 février 2014

porter son bébé (et il s'arrête de pleurer)

La veille de mon accouchement, je courrais les magasins de bricolage pour acheter peinture, poignées de portes... bref pour essayer de finir les travaux qui m'auront tenu compagnie pendant toute ma grossesse... (et même après mais c'est un autre sujet).

La semaine d'avant, une copine était passée dejeuner à la maison, nous avions tenté d'avoir une discussion entre deux questions sur la pose du carrelage ou un raccordement électrique. Bref, en synthèse, elle m'avait dit : tu n'es absolument pas prête!

Je ne m'en suis pas rendue compte sur le coup, mais elle avait oh combien raison... La poussette ne rentrait pas dans ma voiture, la nacelle non plus, je n'avais pas lavé les pyjamas ni mis des draps dans le lit. Et c'est là qu'elle m'a dit : non mais il te faut un porte bébé. Et une écharpe de portage pour quand il sera tout petit.

J'ai lavé les pyjamas et mis des draps dans le lit. Puis j'ai accouché.

Je suis rentrée à la maison.

Je n'arrivais pas à poser mon bébé, qui ne semblait bien que dans mes bras, je profitais de son (trop petit) sommeil de la journée pour me laver. Mais je ne réussissais ni à me faire à manger, ni à manger. Au bout de 3 jours, les bras en compote et saturée de tartines au kiri, je suis allée sur internet, j'ai acheté une écharpe de portage : elle a changé ma vie.

Au bout de 2 essais, je savais parfaitement la nouer (j'étais soit particulièrement douée, soit profondément désespérée).

J'ai retrouvé l'usage de mes mains, j'ai fait des courses, j'ai calmé les pleurs (bref je l'ai fait taire), je n'ai pas changé de voiture ni de poussette : j'ai eu quelque chose qui pourrait ressembler à une vie sociale.

J'ai acheté une boite de raviolis (j'ai essayé de cuisiner avec le bébé de l'écharpe, mais quand même c'est dangereux), et nous avons pu avoir des repas de famille presque comme avant (l'encombrement et les cernes en plus). Heureusement que les filles aiment les raviolis.

176b

 Je n'ai comparé avec aucune autre (je ne suis pas assez riche pour ca), je l'a pris noire pour aller avec tous mes vetements, et parce que c'était l'hiver (le noir en été me semble un choix peu judicieux, d'une manière générale l'écharpe de portage quand il fait très chaud semble assez peu judicieux, donc noir, c'est bien).

Ah si, on m'en offert une autre en lin, mais elle n'était ni jolie, ni souple : comme je n'ai pas réussi à m'en servir dès la première fois, j'ai laissé tombé (je suis la persévérance incarnée). Si ca se trouve, elle était bien.

 

13 février 2014

devenir mère

Il y en qui sont mères, et se retrouver belles-mères ca leur parait bien difficile.

050

Moi j'étais belle-mère et je peux vous le dire, mère, c'est pas de la tarte.

J'ai découvert qu'il existait un complot visant à vous cacher à quel point le premier mois c'est dur. A quel point sortir au bout de 3 semaines pour aller chercher le courrier est jouissif. A quel point ne pas dormir la nuit, c'est dur. Que c'est faux qu'une mère entend toujours son enfant qui pleure (je suis tellement fatiguée que je ne l'entend plus la nuit), qu'il est impossible de savoir pourquoi il pleure, que les pleurs de faim et de sommeil sont les mêmes (pour mon oreille), et que je ne suis même pas sûre que lui sache pourquoi il pleure.

Et aussi, le dira t on jamais assez, l'instinct maternel, ca n'existe pas, et l'amour d'une mère pour son enfant, il est pas immédiat-immédiat.

Pourtant je l'ai voulu cet enfant, je l'ai attendu, j'ai pleuré son absence. Puis je l'ai porté, j'ai pour lui arrêté l'alcool, le fromage et puis plus tard le sucre, les pates et les fruits.

Mais je n'ai pas pu m'empecher de me penser mauvaise mère, de douter chaque instant, de le penser plus heureux avec une autre mère que moi.

Alors en phase de doute j'ai envoyé un message à mon mari. Lui disant que j'étais une mauvaise mère. Il était occupé, sa fille était avec lui, elle était plus près du téléphone que lui, elle a donc lui le message avant lui (ah l'affichage des textos sur l'ecran verrouillé....) et en lui tendant le téléphone lui a dit "pourquoi elle écrit ca? elle est trop bien comme belle-mère, alors c'est sûr que c'est une super maman.".

Allez je vous laisse, je suis trop émue, je vais pleurer.

 

Posté par jojaune à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 septembre 2013

Qu'est ce qui change quand elles ne sont pas la?

537

On m'a posé la question récemment. Cela m'a dans un premier temps une question complètement idiote, puis en fait j'ai réalisé que ceux qui avaient une famille normale ne pouvait pas savoir ce que c'était qu'une vie de belle mère. Parce que le privilège de la belle-mère c'est que des fois, les enfants ne sont pas là.

Bon ben, faut bien le dire, la première chose qui change c'est le rangement. Le nombre de lessives, de lave vaisselle, les 1D à fond dans la chambre, les serviettes par terre dans la salle de bain, les barrettes qui trainent (et les chaussures aussi), la consommation d'eau et d'électricité, le lisseur à cheveux et le vernis à ongle, les ordinateurs qui envahissent le salon, la télé squattée, les devoirs à faire, le stock de canettes de coca et la taille du gratin, les allers retours à la danse, au collège et au lycée...

Oui mais aussi, il faut bien l'avouer, les anecdotes, les fous rires à table, les calins du soirs et de toute la journée, la petite tête qui se cache sous la couette le matin quand sa propriétaire ne veut pas se lever, doudou posé sur le canapé, le sourire qui vient vous dire bonjour, les révisions de grammaire et de biologie, les vieux films à regarder tous les 5, les private joke, les jeux de société et les histoires d'extraterrestres, mais surout, le regard de leur père. et leur façon de regarder leur père ...