537

On m'a posé la question récemment. Cela m'a dans un premier temps une question complètement idiote, puis en fait j'ai réalisé que ceux qui avaient une famille normale ne pouvait pas savoir ce que c'était qu'une vie de belle mère. Parce que le privilège de la belle-mère c'est que des fois, les enfants ne sont pas là.

Bon ben, faut bien le dire, la première chose qui change c'est le rangement. Le nombre de lessives, de lave vaisselle, les 1D à fond dans la chambre, les serviettes par terre dans la salle de bain, les barrettes qui trainent (et les chaussures aussi), la consommation d'eau et d'électricité, le lisseur à cheveux et le vernis à ongle, les ordinateurs qui envahissent le salon, la télé squattée, les devoirs à faire, le stock de canettes de coca et la taille du gratin, les allers retours à la danse, au collège et au lycée...

Oui mais aussi, il faut bien l'avouer, les anecdotes, les fous rires à table, les calins du soirs et de toute la journée, la petite tête qui se cache sous la couette le matin quand sa propriétaire ne veut pas se lever, doudou posé sur le canapé, le sourire qui vient vous dire bonjour, les révisions de grammaire et de biologie, les vieux films à regarder tous les 5, les private joke, les jeux de société et les histoires d'extraterrestres, mais surout, le regard de leur père. et leur façon de regarder leur père ...