Oui parce que dans "famille recomposée", il y a famille.

Et qu'on a parfois tendance à l'oublier.

287

Mais plus je réflechis, plus je me dis qu'il n'y a pas une famille, mais que chacun a la sienne. Même si les trois filles de mon mari auront indubitablement la certitude que ce demi frere qui arrive est de leur famille (et vice versa), auront ils pour autant la même? Leur mère a elles, ne fera jamais partie de sa famille à lui. Ma famille, n'est pas celle de mon mari. Et mon mari n'a pas la même famille que sa soeur...

Alors j'en conclue, qu'aussi nombreux qu'on soit, on ne pourra jamais être en famille, il manquera toujours quelqu'un... 

Mais alors, qu'est ce qui est recomposé dans une famille recomposée?

Rien je crois, on ne recomposera jamais rien. La vie a décomposé une cellule familiale, en a composé une autre. Mais rien n'a jamais été recomposé.

Cela pourrait sembler un constat d'échec, mais je crois que non. Je pense qu'au contraire, cela libère. Et je pense que tous ceux qui essaient de "recomposer" une famille sont voués à l'échec. Parce que c'est fondamentalement impossible.

Alors non, ma famille n'est pas "recomposée", nous formons une tribu protéiforme, tantôt nombreuse, tantôt restreinte, qui change d'un jour sur l'autre, où j'espère que chacun a sa place. Parce que je crois que personne au grand jamais, ne doit essayer de prendre la place de quelqu'un d'autre. D'être celui ou celle qu'il n'est pas.

Je ne suis pas leur mère. Ce ne sont pas mes filles. Et, au fond, c'est pas si important...